Focus PME février-mars 2015 « Mon public et ma prise de parole » Maxime Morand

FOCUS PME 1.2015

MON PUBLIC ET MA PRISE DE PAROLE.

Tu penses prendre la parole en public et, de fait, c’est le public qui prend ou ne prend pas ta parole. Lorsque tu parles, exposes, informes ou enseignes, que donnes-tu et à qui ?

Comment seras-tu perçu, quelle réussite auras-tu, quelle image de toi sauras-tu mettre en avant ? Tout cela a si peu d’importance ! Jette ton stress et ton souci de succès aux orties. Les participants, auditeurs, dans leur cœur-cerveau-esprit et corps, n’ont qu’une seule attente : est-ce que cette personne qui parle me parle-t-elle vraiment ? En quoi suis-je concerné(e) ? Pourquoi suis-je là ? De quoi vais-je bénéficier ? Des fleurs promises, quel miel pourrai-je extraire ?

Ainsi, lorsque tu prends la parole, tu dois la donner en faisant, d’emblée, un don à ceux et celles qui doivent leurs oreilles te prêter. Tu as une demi-minute pour captiver et capturer leurs cerveaux reptilien, limbique et cortical. Dis-leur simplement, sans chichis ni précautions oratoires, pour-quoi ont-ils la chance d’être là. Quelles sont les raisons d’être de leurs fesses assises sur une chaise ?

Donc tu dois saluer le « toi » personnel et le « vous » collectif des auditeurs : reconnais et caresse leurs attente, mets-les en danger de penser autrement, inspire-les, déroute-les, triture leurs neurones. Va touiller dans la marmite de leurs préoccupations, deviens le partenaire amical et impertinent de leurs soucis ! Que diable : connecte-toi à la wi-fi cérébrale des personnes tenues en otage par ta prise de parole.

L’ayant établie, cette connexion amène en dialogue ta légitimité : ce qui fonde et t’autorise à causer du sujet en question. Certes, tes qualités sont importantes (spécialiste de, président de…), mais si tu veux réellement « ponter » leurs électrodes mentales avec les tiennes, n’hésite pas à dévoiler l’intensité de ton voltage d’expérience, celle des court-circuit de tes doutes. Donne à voir et à entendre le mûrissement de tes convictions et les éclairages dont tu as bénéficiés.

Si tu oses aller vers ton public en le rejoignant dans son « milieu réel de vie », tout en livrant et délivrant ton « milieu personnel » de science et d’expérience, tu peux ainsi devenir attractif, un aimant d’énergie nourrissante.

Ta parole est ainsi prise, ne t’embête pas trop avec des techniques d’expression en public : connecte avec eux et avec toi ! Fais-le !

Maxime Morand, janvier 2015.

Étiquettes : , ,

Répondre