Dominique Mougeotte. Revue Choisir des Jésuites, septembre 2015. Recension du livre de Maxime Morand : Petit Guide du leadership provocateur selon Jésus-Christ. Lausanne, Favre 2014, 200 pages.

« Le titre résume parfaitement l’ouvrage. Maxime Morand partage sa riche expérience de religieux, prêtre, formateur, directeur des ressources humaines et à présent consultant.
Le livre est composé de deux parties bien distinctes. La première, Le Pouvoir à apprivoiser, rappelle quelques règles élémentaires, donc fondamentales, que toute personne en situation de responsabilité (leader pour reprendre le terme franglais de l’auteur) doit mettre en pratique. Dans les six chapitres qui la composent, l’auteur fait le lien entre une théorie moderne du management, le « triangle du management », et la règle de saint Benoît (480-547). La démonstration est magistrale et séduisante avec l’analyse de la règle 40, et particulièrement de la question : « Combien un moine peut-il boire de vin par jour ? » Il propose de généraliser ce modèle consistant à tenir ensemble ce qui ressort du discernement, de la norme et de la situation.
La deuxième partie est encore plus originale. Chacun de ses neuf chapitres décline, à partir d’un texte de l’Evangile et du comportement du Christ, les conséquences pratiques de l’exercice du leadership. Via le récit de la femme adultère (Jn8,1-11), Maxime Morand montre comment le leader est confronté comme Jésus aux cercles de mort ou aux cercles de vie. Relevons aussi le chapitre 10 – Le leader et la récompense, le leader et le temps – dans lequel il s’appuie sur la parabole des ouvriers de la onzième heure (Mt 20,1-16) qui nous permet d’aller au-delà de certaines homélies dominicales parfois convenues.
Quant au style, il est alerte. A tout moment pointent bonnes formules. « Ce n’est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin » (Kierkegaard) – et humour – « la béate-attitude » « le regard mystique mi-raisin ». Bien utilement, à la fin de chaque chapitre, des questions et des réponses sous forme d’aphorismes sont livrés.

On peut recommander vivement ce livre à tous, managers, parents, etc., et particulièrement au clergé qui pourrait y trouver un guide de comportement et, pourquoi pas, en faire le thème de sessions pastorales. » Dominique Mougeotte

Étiquettes : , ,

Répondre