Ados, philo et cuisine. Maxime Morand Le Matin, L’invité du jour.

Le vendredi soir, chez les ados, se déroule une coutume tribale qui consiste à faire, à tour de rôle, dans l’habitation de chacun(e), un grand apéritif ouvrant sur une petite fête nocturne en dehors de la maison. Mon regard est à la fois amusé et énervé. Amusé, parce que ce sont des copains et des copines d’enfance qui partagent la vie d’une même vieille ville. C’est rassurant: on les connaît et on connaît les parents. Un peu. Mes nerfs quelque peu sollicités, je me cale dans mon siège, tentant une lecture attentive, mais ne pouvant m’empêcher de mesurer le taux de testostérone soutenant leur langage. J’allais écrire stupidité à la place de testostérone. Désolé.

Se détachent du groupe trois gars dont mon fils. Ils me demandent: «Toi qui as lu pas mal de bouquins, tu pourrais pas nous organiser une sorte de café philosophique?» L’émotion fait presque jaillir une petite larme au coin de mes yeux. L’inouï tamponne mon entendement, mon regard se brouille: j’avais renoncé depuis longtemps à imaginer une telle possibilité de dialogue.
– Belle idée, sur quoi voulez-vous philosopher?
–  On sait pas, mais le bonheur, la mort, le travail, le temps, le pourquoi de la vie, l’amitié, l’économie, la peur du lendemain, tu pourrais nous aider à mettre un peu de clarté dans nos idées un peu en pétard.
– OK les gars, (pas encore de filles à ce stade), nous pourrions prendre le temps d’un week-end au chalet pour de petits ateliers sur les thèmes proposés. Mais permettez-moi d’ajouter une condition: en plus, nous ferons la cuisine ensemble!
Duracell Ier, l’aîné, ne peut s’empêcher de manifester: «On parle de philosophie et toi tu veux nous coincer dans la cuisine!» Philosophie = amour (philein) de la sagesse (sophia). La sagesse, c’est quoi? En latin, le mot sagesse se dit «sapiens» qui a donné en français, sapide: qui a du goût, de la saveur. La philosophie comme saveur de la vie, comme savourer l’existence. Un beau programme, non?
Et puis, pour épater les filles, la philo c’est bien, mais savoir faire la cuisine, c’est… «juste top»!

Étiquettes : , , ,

Répondre